Bocel-ELIAS-3web.jpg
« C'est l'incertitude qui nous charme.
Tout devient merveilleux dans la brume. »

- Oscar Wilde - 

Artiste graveur, je pratique les techniques de la gravure en taille-douce, du gaufrage ainsi que la gravure de poinçons typographiques. Ces différents procédés de gravure ont tous pour finalité d’imprimer une empreinte sur du papier.


Je consacre mon temps à graver des atmosphères dédiées à une forme d’éloge de la nature, à travers ses zones d’ombre et ses silences en prenant soin de laisser suffisamment de place à l’inconnu.

Le rêve fait le reste.
Le temps agit en poésie, il y a quelque chose de puissant dans la matière qui s’érode,
de sacré dans ce qui est perdu.
Les images qui naissent de mon travail sont des cartes qui conduisent vers cet ailleurs.

Issue initialement des arts appliqués puis diplômée d’un DMA* gravure à l’école Estienne en 2008 & d'une Licence en création d'entreprise dans les métiers d'art, Annie Bocel se forme aux techniques de l’estampe dans des ateliers parisiens. Elle s’initie à la gravure de gaufrage auprès de Jean-Luc Seigneur, approfondit l’impression de gaufrage et de marquage à chaud au sein de l’entreprise Créanog, puis enseigne la taille-douce à l’Atelier 63.


Riche de ces expériences successives, elle ouvre un atelier d’estampe dans le nord Finistère déclinant des séries de gravure sur le thème du temps & de la nature. Considérant que l’estampe n’est autre qu’une empreinte, autrement dit un fragment de mémoire.

C’est dans cette dynamique que Nelly Gable, alors graveur de poinçons typographiques* au cabinet des Poinçons de l’Imprimerie nationale, lui propose de lui transmettre ce savoir-faire rare & en voie de disparition. La transmission a eu lieu dans le cadre du dispositif Maîtres d’art & Elèves mis en place et géré par le ministère de la Culture & l’INMA (Institut national des métiers d’art). 

Paraît ensuite l'ouvrage dessins de geste, gravure & poinçon typographique aux éditions des Cendres et avec le soutien de l’INMA. Ce livre marque l’aboutissement de la transmission vécue avec Nelly Gable. S’y entremêlent leurs ressentis, deux témoignages de graveur, l’une écrivant pour se souvenir et la seconde dessinant pour ne pas oublier le geste. 

Soucieuse des enjeux actuels concernant la gravure de poinçons typographiques, Annie Bocel s’attache aujourd’hui, en parallèle de l’estampe, à valoriser ce savoir-faire mais également à questionner la création typographique sous & par le prisme de la gravure. 

 

* Première étape de la chaîne typographique mise au point par Gutenberg au XVe siècle, la gravure de poinçons typographiques a récemment été inscrite à l’Inventaire du patrimoine culturel et immatériel français.

Diplôme des métiers d'art